22:30 - 12 janvier 2018

Maroc/Québec: Renforcement de la coopération environnementale

Barlamane.com

Le Maroc et le Québec ont exprimé leur volonté de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de l’environnement.

Au cours de ses entretiens avec une délégation du parlement québécois présidée par Jacques Chagnon, Président de l’Assemblée Nationale du Québec, Nezha El Ouafi, Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable a proposé les domaines de collaboration avec le Québec à savoir l’échange d’expériences en matière de développement des filières de valorisation des déchets et l’appui à la réalisation des actions prioritaires du Programme National d’Amélioration de la Qualité de l’Air et l’assainissement rural, indique un communiqué du ministère de tutelle, relayé par la MAP.

Le communiqué en question relève que, lors de cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la tenue des travaux de la cinquième session de la commission Parlementaire mixte «Maroc-Québec », Chagnon a salué la particularité des relations entre le Maroc et le Québec, tout en évoquant la stabilité du Royaume garantie par le Roi Mohammed VI.

Les échanges ont également porté sur les progrès réalisés en matière de la promotion du rôle de la femme dans la société marocaine ainsi que sur les principaux défis à relever en ce qui concerne la régionalisation avancée afin de mener à bien ce grand chantier, souligne la même source.

Notons que, le président de l’assemblée nationale du Québec, a fait savoir que le gouvernement québécois serait prêt à échanger avec le gouvernement du Maroc sur les expériences réussies.

Il a par ailleurs précisé -concernant la valorisation des déchets-, que le Québec dispose d’une grande expertise dans la protection de l’environnement et le développement durable notamment dans le domaine de la valorisation des déchets dont le Maroc pourrait bénéficier.

Soulignant que toutes les propositions d’assistance seront soumises au gouvernement québécois pour identifier les axes de collaborations avec le gouvernement du Maroc, ajoute la même source.