Queue de dinosaure originaire du Maroc au Mexique: ouverture d’une enquête préliminaire

Ouverture d’une enquête sur les circonstances de la sortie du Maroc, de la queue du dinosaure originaire du royaume.

Une enquête préliminaire a été diligentée pour tirer au clair des informations relayées principalement par l’agence de presse Reuters concernant la mise aux enchères d’une “queue de dinosaure” originaire du Maroc au Mexique, a-t-on appris de la Direction du Patrimoine culturel au ministère de la Culture.

Cette enquête portera, notamment, sur l’origine de la partie de squelette en question et éventuellement les circonstances de sa sortie du territoire national, la légalité de la démarche adoptée à cette fin et les auteurs de cette action, a indiqué à la MAP le directeur du patrimoine culturel, Abdellah Alaoui.

Une fois les données exactes réunies, la Direction engagerait toutes les mesures nécessaires pour l’ouverture d’une enquête internationale, conformément aux conventions internationales relatives à la lutte contre le trafic illicite de biens culturels et la destruction et le pillage du patrimoine, notamment la convention de l’UNESCO de 1970, concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels, a assuré Alaoui.

A noter que plusieurs médias avaient indiqué qu’une «queue de dinosaure» retrouvée au Maroc serait mise aux enchères au Mexique, afin de récolter des fonds pour reconstruire des écoles détruites lors les deux séismes de septembre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *