109e vendredi du Hirak : de nouvelles marches contre les élections dans plusieurs wilayas algériennes

Malgré l’interdiction des rassemblements par la police, plusieurs cortèges se sont formés dans les quartiers populaires.

Des milliers d’Algériens ont manifesté en ce 109e vendredi du Hirak en Algérie, enracinant la mobilisation du mouvement populaire qui a repris ses marches fin février.

Des milliers de manifestants ont défilé en faveur d’une « presse libre et indépendante » et ont exhorté le pouvoir à « libérer la justice et les médias », lors de la marche hebdomadaire du mouvement pro-démocratie Hirak.

La foule a également scandé les slogans historiques du Hirak: « Etat de droit et justice indépendante », « Etat civil et non militaire », pour la « démilitarisation » du régime, et « Silmiya! » (Pacifique!) en référence au caractère non-violent du soulèvement populaire inédit né en février 2019.

Les manifestants ont aussi fustigé la décision du président Abdelmadjid Tebboune d’organiser des élections législatives anticipées le 12 juin pour tenter de sortir de la crise politique et économique qui ébranle le plus grand pays du Maghreb. « Pas d’élection avec la bande de mafieux (au pouvoir) », ont chanté les contestataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *