À Marrakech, «accueil royal» pour l’équipe d’Algérie de football, qui dément les contrevérités

L’Algérie, victorieuse de la dernière Coupe d’Afrique des nations, affrontera le Burkina Faso, le 7 septembre, dans la deuxième phase des éliminatoires de la zone Afrique pour la Coupe du monde 2022, organisé au Qatar. Contrairement aux mystifications d’une certaine presse en Algérie, les troupes de Belmadi ont eu un accueil chaleureux à Marrakech.

L’Algérie affrontera le Burkina Faso, le 7 septembre à Marrakech, dans la deuxième phase des éliminatoires de la zone Afrique pour la Coupe du monde 2022, organisé au Qatar. Têtes de série, les Fennecs ont l‘«accueil royal» promis par Fouzi Lekjaâ, patron de la FRMF, au grand dam de certains courants médiatiques en Algérie, réputés pour leur manie d’attiser les antagonismes entre les deux voisins.

«Les premières images parvenues de Marrakech indiquent que les Verts ont été bien accueillis au Maroc. Le bus qui les a acheminés vers leur lieu d’hébergement, [un hôtel situé à quelques minutes de l’aéroport, a été escorté par une escouade de motards et de véhicules. A l’hôtel, les membres de la délégation ont d’abord déjeuné, avant de subir les tests anti-Covid obligatoires» écrit le site TSA Algérie, pourtant réputé pour ses accointances avec le pouvoir algérien.

«La délégation, conduite par le président de la Fédération algérienne de football (FAF), a été accueillie à l’aéroport à l’aéroport international El Manara de Marrakech par le consul général d’Algérie et du vice-président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Selon la FAF, ces deux responsables ont facilité aux membres de la délégation toutes les démarches» indique la même source, pourtant peu conciliante avec le Maroc.

«Le problème politique [entre l’Algérie et le Maroc] est-ce qu’il va influer sur le match ? Normalement non, il y a des gens qui devront être assidus et contrôler tout ça. On y va avec beaucoup d’espoir, beaucoup d’ambition sans se prendre la tête, de toute manière ça ne sert à rien, et sans paranoïa excessive. On va faire un match chez le pays voisin, il va nous accueillir comme il se doit», avait déclaré le sélectionneur algérien Djamel Belmadi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *