À Rabat, Yaïr Lapid est attendu, des enjeux importants en toile de fond

Le chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid, se rendra les 11 et 12 août au Maroc pour la première visite officielle d’un ministre de l’État hébreu depuis 18 ans. Les deux pays, depuis début 2021, ont officialisé des lignes aériennes directes, nommé des représentants et multiplié les visites de délégations commerciales.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid arrivera mercredi après-midi à Rabat accompagné d’une délégation comprenant des responsables israéliens. Parmi les grandes priorités de cette visite, la crise sanitaire, le partenariat économique entre les deux pays, l’emploi, le tourisme, et la lutte contre le terrorisme. Les discussions porteront aussi sur «les évolutions et les développements que connaît la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient» selon nos sources.

Le programme du responsable israélien comprend la visite des tombeaux des défunts rois Mohammed V et Hassan II dans la capitale Rabat, puis des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger Nasser Bourita au siège du ministère, et la signature de trois accords visant à renforcer les relations entre les deux pays. Ce déplacement au Maroc est le premier d’un représentant majeur du gouvernement israélien depuis 2003.

Depuis le retour des relations en décembre 2020, sous l’impulsion de l’administration de l’ancien président américain Donald Trump, les deux pays ont annoncé des vols communs, nommé des responsables diplomatiques et multiplié les visites de délégations commerciales. Des accords bilatéraux ont été signés dans la foulée notamment sur l’exemption de visas pour les diplomates et les liaisons aériennes directes.

Le programme comprend également une réunion de responsables israéliens avec Nadia Fattah Alaoui, ministre du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, mais également avec des responsables du ministère marocain de la santé, afin de discuter de la riposte à établir face à la Covid-19.

Le deuxième jour de la visite, le chef de la diplomatie israélienne supervisera l’inauguration du bureau de liaison dans le quartier huppé Hay Riyad à Rabat.

Le programme de la visite comprend également une visite à l’un des temples emblématiques de la ville de Casablanca, puis la délégation israélienne conclura sa visite par une conférence de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *