Afrique du Sud : Quatre braconniers arrêtés

Quatre braconniers de rhinocéros ont été arrêtés, lundi dans le parc national Kruger, dans deux opérations distinctes, ont annoncé les parcs nationaux sud-africains (Sanpark).

Des membres du Services des Rangers, assistés des aviateurs de l’Airwing, ont procédé aux arrestations dans la section Stolznek du parc, a précisé la même source.

Lors du premier incident, les rangers ont suivi une trace et surpris les braconniers présumés assis sous un arbre, a indiqué Sanpark, notant que les braconniers ont tenté de s’enfuir, mais ils ont rapidement été appréhendés.

Les parcs nationaux sud-africains ont de même révélé qu’un fusil de chasse de gros calibre, des munitions et du matériel de braconnage ont été saisis sur les lieux.

Lors du deuxième incident, les rangers ont suivi des traces après avoir entendu des coups de feu et sont tombés sur deux braconniers, ont-ils souligné, notant que lors de cette opération, un suspect armé d’un fusil a été mortellement blessé, tandis que le second a réussi à s’échapper.

Un sac à dos contenant deux cornes de rhinocéros a été récupéré à côté du corps du suspect, ainsi qu’un fusil de gros calibre et du matériel de braconnage, précise Sanpark, ajoutant qu’une carcasse d’un rhinocéros noir mâle a été trouvée à proximité.

«Nous sommes attristés d’avoir perdu un rhinocéros, mais nous sommes encouragés par les actions courageuses de nos équipes multidisciplinaires anti-braconnage qui ont réussi à retirer deux fusils du système et à appréhender les suspects qui sont maintenant en détention», a déclaré le directeur général de Sanpark, Gareth Coleman.

Les suspects comparaîtront devant le tribunal pendant que les enquêtes se poursuivent, souligne-t-on.

En Afrique du Sud, le braconnage de rhinocéros a rebondi de 50% au premier semestre de cette année, par rapport à la même période de 2020, quand cette activité avait été fortement freinée par les restrictions imposées par la pandémie du Covid-19, selon le ministère de l’Environnement.

En six mois, 249 rhinocéros ont été abattus illégalement dans un pays qui héberge la plus importante population de rhinocéros blancs du monde, contre 166 au premier semestre 2020. « Bien que ce nombre soit supérieur au nombre de rhinocéros tués pour leurs cornes l’année dernière à la même période, il est inférieur aux 318 rhinocéros tués par des braconniers sur les six premiers mois de 2019 », a précisé le ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *