Algérie: Lamamra qualifie Nicolas Sarkozy de « récidiviste » pour avoir encensé le Maroc et critiqué son pays

 

Le ministre algérien des affaires étrangères Ramtane Lamamra a qualifié de « récidiviste » l’ancien président français Nicolas Sarkozy et chef du part Les Républicains (LR) selon lequel, l’Algérie  représenterait un « danger pour le Sud de l’Europe suite à l’effondrement des prix du pétrole ».

Lamamra, dont les propos sont rapportés par TSA, a estimé que « l’intérêt manifesté à travers malheureusement des clichés et des descriptions caricaturales par la personnalité que vous avez mentionné à l’égard de l’Algérie est sujet à interrogation ».

« Comme ce n’est pas la première fois que cette personnalité fait ce genre de commentaires à l’endroit de l’Algérie, on peut véritablement considérer qu’il s’agit d’un récidiviste », a-t-il dit, estimant que « les récidivistes ne s’améliorent pas en se répétant ».

Nicolas Sarkozy, rappelle-t-on, avait  une nouvelle fois encensé le Maroc tout en faisant part de ses inquiétudes au sujet de l’Algérie. « Aux portes de l’Europe, nous avons une déstabilisation quasi-complète de tout le sud de la Méditerranée, mis à part le Maroc où nous pouvons nous appuyer sur un grand roi – et souhaitons-lui longue vie », a déclaré le président du parti Les Républicains (ex-UMP, droite), dans un discours prononcé  mardi 10 mai sur le thème de la Défense.

L’ex-président a ensuite fait une nouvelle fois part de ses inquiétudes au sujet de l’Algérie. « Je ne dirai rien de nos amis Algériens parce que je sais que le sujet est sensible, mais c’est un sujet », a affirmé Sarkozy. « Et j’opposerai un démenti formel à tous ceux qui viendraient me dire qu’il n’y a pas de question qui se pose, surtout avec l’effondrement des prix des matières premières et la dépendance de ce grand pays aux énergies fossiles », a-t-il estimé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *