Arrestation de 100 gérants et employés des centres d’appels fictifs

La police judiciaire de Casablanca, Marrakech, Meknès, Oujda et Khénifra ont ouvert des enquêtes avec 100 gérants et employés des centres d’appels fictifs pour leur implication présumée dans l’exploitation de ces centres sans autorisations légales, le vol, le transfert et le piratage d’appels téléphoniques.

Les mis en cause appellent les victimes à partir d’un numéro enregistré à l’étranger en se contentant d’une seule sonnerie pour pousser la victime à rappeler avant de transférer son appel à un centre d’appel fictif qui rallonge la durée de la communication pour épuiser le solde et faire payer à la société de télécommunication nationale les frais d’appels en devise étrangère, indique la (DGSN), notant que les pertes ont atteint plus de deux millions de dirhams.

Cinq centres d’appels fictifs dans plusieurs villes marocaines ont été localisés et 94 employés de ces centres ainsi que six gérants ont été interprétés précise la même source. Ainsi, des ordinateurs, des dispositifs d’appels et des mécanismes de transfert de communications internationales, suspectés d’être utilisés à des fins criminelles ont été saisis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *