Banque Mondiale : baisse des envois de fonds des migrants en 2015

Les migrants économiques devront réduire leurs transferts de fonds dans un contexte caractérisé par le ralentissement de l’économie mondiale en 2015, indique le dernier rapport de la Banque Mondiale intitulé : «Migration and Development Brief».

Les analystes qui se sont penchés sur ce rapport, consacré à la question du développement dans le contexte des migrations, relèvent que le ralentissement économique en Europe, et surtout en Russie, a freiné la croissance des transferts de fonds en 2015.

L’affaiblissement des monnaies par rapport au Dollar américain et la baisse des cours du pétrole ont également limité, selon la même source, la capacité de nombreux migrants à envoyer de l’argent à leurs familles et leurs amis.

La même source rappelle, par ailleurs, que les transferts de fonds aux pays en développement devraient se chiffrer à 435 milliards de dollars en 2015, soit un taux d’accroissement de 2 % par rapport à l’année précédente.

Selon le rapport de la Banque Mondiale, les envois de fonds à destination des pays en développement devraient s’accroître, en 2016, d’environ 4 % pour atteindre un montant de l’ordre de 453 milliards de dollars, grâce à la poursuite de la reprise aux États-Unis et à une légère amélioration de l’activité économique en Europe.

Les flux mondiaux devraient, quant à eux, reprendre pour atteindre 610 milliards de dollars en 2016, puis 635 milliards de dollars en 2017, précise la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *