Casablanca : le roi Mohammed VI accomplit la prière du vendredi à la mosquée Hassan II

Lors du prêche auquel a assisté le Souverain, l’imam a souligné les innombrables bienfaits du jeûne du mois sacré du Ramadan, un mois d’abstinence, d’évocation de Dieu, de lecture du Saint Coran, de pardon, de générosité et de charité. Il a imploré également Dieu de préserver et de combler le roi et sa famille.

Le prédicateur a souligné que le mois sacré d’un ramadan est la période au cours laquelle les voies du paradis sont grandement ouvertes, les bonnes oeuvres généreusement rétribuées, les voeux exhaussés et les pêchés pardonnés comme le soulignent les versets coraniques.

L’imam a invité les croyants à observer comme il se doit le jeûne, puisque la finalité de ce mois n’est pas de faire souffrir l’Homme, ni de le priver des plaisirs de la vie. Le jeûne, a-t-il dit, constitue un acte hautement bénéfique et généreusement rétribuable, prescrit par le Tout-puissant pour ses multiples bienfaits pour les fidèles, dans le monde ici-bas et dans l’au-delà.

En observant ce pilier de l’islam, a-t-il expliqué, le fidèle accède au stade de la dévotion, qui est l’objectif suprême de toutes les obligations religieuses ainsi que de toutes les bonnes œuvres, ajoutant que la dévotion est le couronnement de toutes les adorations puisqu’elle immunise l’Homme contre le péché et constitue de ce fait l’ultime finalité des obligations et pratiques religieuses.

Le prêcheur a ensuite mis l’accent sur les multiples facettes du jeûne, précisant qu’il ne s’agit pas uniquement pour le croyant de renoncer à tout ce qui est susceptible de rompre son abstinence, mais aussi d’observer les bonnes pratiques à même d’aider à purifier l’âme et de se départir de tout acte malveillant ou préjudiciable à autrui. Le jeûne est en fait l’adoration et l’obéissance de Dieu par l’invocation et le recueillement, a-t-il dit.

A la fin du prêche, l’imam a imploré le Tout-Puissant de préserver le roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, protecteur de la Nation et de la religion, et de combler le Souverain en les personnes du Prince Héritier Moulay El Hassan, du Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre famille royale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *