Coronavirus : 3 milliards d’humains confinés pour circonscrire la propagation du Covid-19

L’Inde et plusieurs pays d’Amérique latine viennent d’annoncer une période de confinement. Près de 3 milliards d’habitants dans le monde sont concernés. Mais certains pays comme les Etats-unis et le Brésil rechignent…

Plus d’un tiers de l’humanité est contrainte de rester chez elle mercredi après la décision de l’Inde de confiner ses 1,3 milliard d’habitants face au coronavirus qui sème le chaos à travers le monde, mais les dirigeants des Etats-Unis et du Brésil s’efforcent au contraire de minimiser.

Après des semaines de tergiversations, les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ont été reportés à 2021. Une décision accueillie avec soulagement partout dans le monde alors qu’en Italie, en Espagne, en France et dans d’autres pays, la pandémie de Covid-19 continue de provoquer des hécatombes quotidiennes.

Dans les pays les plus touchés, les hôpitaux sont au bord de l’effondrement, les personnels de santé exténués et exposés à la contagion par manque de masques et de matériel adapté, et les victimes inhumées ou incinérées à la hâte. « Beaucoup de collègues pleurent parce que des gens meurent seuls sans avoir revu leur famille et nous avons à peine le temps de leur tenir compagnie », se lamente Guillen del Barrio, infirmier dans un hôpital de Madrid saturé de malades

Dans la capitale espagnole, une patinoire a été transformée en morgue géante. Les halls d’exposition de la Foire de Madrid ont été reconvertis en hôpital de campagne de 1500 lits, et l’armée a été appelée à la rescousse pour désinfecter les maisons de retraite où les morts se comptent par dizaines.

En Italie, le bilan quotidien reste cauchemardesque: encore 743 morts mardi. Mais une décrue du nombre de contaminations suscite de timides espoirs chez les scientifiques, qui y voient l’efficacité des mesures draconiennes de confinement prises dans ce pays.

L’Inde, le deuxième pays le plus peuplé du monde derrière la Chine, a justement ordonné à son tour le confinement de ses 1,3 milliard d’habitants à partir de mercredi.

Avec le confinement de l’Inde, ce sont 2,6 milliards de personnes désormais appelées à se cloîtrer chez elles, selon un comptage officiel. Cela représente plus d’un tiers de la population mondiale, évaluée par l’ONU à 7,8 milliards de personnes en 2020.

D’après un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, plus de 18.000 personnes ont perdu la vie à cause de ce virus et plus de 400.000 cas d’infection ont été diagnostiqués dans 175 pays et territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *