Coronavirus : les internautes fustigent la gestion d’El Othmani et l’appellent à présenter des excuses au peuple

Début mars, le Chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, a affirmé que le coronavirus n’est pas particulièrement dangereux et que le Maroc est parmi les pays les mieux préparés pour affronter cette nouvelle situation épidémique.

“Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler”, conseille l’adage hexagonal. Et les bourdes du Chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, ne passent pas inaperçues sur la toile. Les internautes, à l’affût du moindre faux pas, n’ont pas raté de rappeler les sorties médiatiques irréfléchies de ce pjdiste en cette période de crise sanitaire.

Tout d’abord, le Chef du gouvernement n’a pas arrêté d’inviter les ressortissants marocains résidant à l’étranger à regagner le Maroc, notamment ceux qui arrivent des zones à risque. D’après lui, les mesures de contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux sont d’une efficacité sans pareille et peuvent détecter précocement tout éventuel cas importé et enrayer la propagation du virus Corona, le cas échéant.

Ensuite, El Othmani a outrepassé allègrement les recommandations du ministère de la Santé concernant le coronavirus. En effet, le PJD a organisé, le 7 et 8 mars à Laayoune, la réunion du secrétariat général du parti, au moment où le ministère de la Santé a interdit plusieurs types de rassemblement. Deux jours avant l’organisation de cette grand-messe, tous les événements avec ou sans participation étrangère, y compris les conférences, les rencontres culturelles ou sportives, quelles qu’elles soient, rassemblant plus de 1.000 personnes résidentes ou pas dans un lieu fermé et les festivals, exception faite des moussems ont été alors proscrits par le ministère de la Santé.

Invité d’une émission spéciale diffusée, le 14 mars, en direct, sur 2M, Al Aoula, Tamazight et Medi1TV à propos des derniers développements de la pandémie du coronavirus au Maroc, le Chef du gouvernement a fait montre de son ignorance de la situation épidémiologique au Maroc. Il a également minimisé la menace du virus.

Ce n’est que grâce à la vision prévoyante et avant-gardiste du Souverain, fortement saluée à l’international, que le Maroc s’est lancé entièrement dans la lutte contre la pandémie du coronavirus, le cygne noir de 2020. Jusqu’à présent, le Royaume a déployé les mesures de prévention et de contrôle les plus rigoureuses et les plus drastiques. Grâce aux directives royales, les autorités marocaines compétentes ont mis en place des dispositifs qui relèvent dans d’autres pays des stades 2 ou 3 de l’épidémie. Ce sont des mesures qui ont pour objet de gérer dans les meilleures conditions les conséquences de l’épidémie et d’en atténuer les effets. Parmi lesquelles figurent : la fermeture des écoles, la suspension des liaisons aériennes ou l’appel à l’isolement volontaire de la population, soulignent plusieurs médias internationaux.

Face à cette réalité, le Chef du gouvernement doit aujourd’hui présenter ses excuses au peuple marocain. Il doit également reconnaître ses torts et admettre que son mode opératoire de la gestion de la pandémie du coronavirus aurait été un fiasco total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *