Coronavirus : l’Espagne dépasse le seuil des 4.000 morts

La pandémie de coronavirus a fait plus de 4.000 morts en Espagne, d’après le bilan publié jeudi par les autorités qui espèrent approcher du pic de contagions alors que de nombreux hôpitaux sont débordés.

Deuxième pays au monde comptant le plus de morts du covid-19 après l’Italie, l’Espagne a enregistré 655 nouveaux morts en 24 heures, portant le bilan à 4.088 décès, selon le ministère de la Santé. Au total, 56.188 cas de contamination ont été confirmés.

« Près de 87% des victimes ont plus de 70 ans », a indiqué le directeur du centre d’urgences sanitaires, Fernando Simon. La moitié des morts sont situés dans la région de Madrid. Le nombre de personnes guéries a lui aussi augmenté, de 30% en 24h, avec 7.015 personnes au total.

L’augmentation des cas a été vertigineuse ces derniers jours, malgré le confinement quasi total décrété le 14 mars. Le nombre de morts a ainsi quadruplé depuis vendredi. Les autorités soulignent toutefois le ralentissement de l’augmentation du nombre de décès, qui a augmenté de 19% jeudi contre 27% mercredi où avait été enregistrée une progression record de 738 morts en 24 heures.

La hausse du nombre de cas tend elle aussi à ralentir, augmentant de 18% entre mercredi et jeudi, soit deux points de moins que les deux jours précédents. Très prudent, le ministre de la Santé, Salvador Illa, a estimé que « les données des derniers jours indiquent un changement de tendance » et que « le nombre de cas pourrait être en train d’approcher de son maximum ». « Petit à petit nous nous approchons » de l’objectif « d’arriver au pic et de commencer à voir descendre » le nombre de cas, a abondé Fernando Simon. L’expert a cependant averti qu’une fois passé ce pic, il y aura « un effet d’accumulation » dans les hôpitaux, dû au long traitement nécessité par de nombreux patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *