Covid-19 : La France annonce de nouvelles mesures restrictives

Le gouvernement français a annoncé, lundi, une série de nouvelles mesures restrictives pour contrer l’épidémie de Covid-19.

Un conseil de défense sanitaire a été convoqué ce lundi par le Président Emmanuel Macron pour décider de la stratégie à prendre à l’approche des fêtes de fin d’année.

Ce conseil intervient alors que le pays, qui fait face à une flambée des cas de contamination au Covid-19, est confronté au nouveau variant Omicron avec pour l’heure au moins 25 cas confirmés.

Renforcement du protocole sanitaire à l’école, fermeture des discothèques pour 4 semaines, facilitation de la vaccination des 65 ans et plus, autant de mesures annoncés par l’exécutif français.

Pour freiner la circulation du virus, « nous devons conserver notre bouclier vaccinal et même l’amplifier et le renforcer », a préconisé le Premier ministre Jean Castex, lors d’une conférence de presse.

Ainsi, tous les Français âgés de 65 ans et plus pourront obtenir une dose de rappel de vaccin contre le Covid sans rendez-vous.

En outre, le gouvernement français a indiqué qu’il envisage d’ouvrir la vaccination « à tous les enfants » de 5 à 11 ans, « sur la base du volontariat, si possible d’ici la fin de l’année ».

En outre et alors que le taux d’incidence explose chez les enfants, le protocole sanitaire a été rehaussé au niveau 3 à l’école, ce qui rendra obligatoire le port du masque dans les cours d’écoles, la limitation des sports de contact et une nouvelle organisation pour éviter le brassage à la cantine.

De plus, la France va fermer « les discothèques pendant les quatre prochaines semaines »,
jusqu’à « début janvier », a ajouté le chef du gouvernement français, qui a en outre appelé les Français à « lever les pieds » dans les interactions sociales.

De même, « toutes les entreprises qui le peuvent » doivent renforcer le recours au télétravail, avec « deux à trois jours » de distanciel par semaine. « Si cela ne fonctionnait pas par la voie de la recommandation », il faudra passer par l’obligation, a prévenu Jean Castex.

L’exécutif, qui table sur l’importante couverture vaccinale (75,6 % de la population française), l’une des meilleures d’Europe, pour passer sereinement la vague épidémique, ne compte pas pour le moment imposer de couvre feu, encore moins un confinement.

« Si le nombre de cas est à nouveau très élevé, la situation n’est pas la même qu’il y a un an », a expliqué le Premier ministre qui a assuré que la vaccination « a changé la donne ». Mais la vaccination seule « ne suffira pas à contenir l’épidémie » d’ici à Noël, a toutefois tempéré Jean Castex.

Face à la cinquième vague épidémique, le gouvernement français avait déjà annoncé un renforcement des mesures de lutte contre le Covid-19.

Il s’agit notamment du rétablissement du port du masque obligatoire partout en intérieur dans les lieux recevant du public, y compris dans les lieux où le pass sanitaire est réclamé, de l’ouverture de la dose de rappel à tous les adultes dès 5 mois après leur dernière injection, de la désactivation du pass sanitaire 7 mois après la dernière dose reçue, et du raccourcissement de la validité du test anti-Covid pour les non-vaccinés de 72 heures à 24 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *