Covid-19 : le Maroc élargit la définition des cas suspects

Barlamane.com/fr a appris que le ministère de la Santé a mis à jour la définition de cas suspectés d’infection au coronavirus. Il a également redéfini le protocole thérapeutique de la prise en charge des cas confirmés.

La définition de cas possible d’infection au covid-19 est régulièrement actualisée par la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies. Et ce, en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique nationale. Celle-ci a été dernièrement marquée, en plus des définitions précédentes, par l’apparition de la maladie chez certaines personnes n’ayant pas voyagé à l’étranger dans une zone à risque ou étant revenues sans symptômes au covid-19.

Ainsi, selon un document du ministère de la Santé, dont Barlamane.com/fr détient copie, un cas possible de coronavirus sera à présent évoqué devant l’une des trois situations suivantes :

Une personne, vivante ou décédée, présentant ou ayant présenté une infection respiratoire aiguë et ayant été en contact avec un cas confirmé d’infection par le SARS-CoV-2, deux jours avant et pendant que ce dernier était symptomatique. Est également concernée toute personne ayant voyagé ou séjourné dans une zone à risque, dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes. Ou encore toute personne ayant été en contact avec une autre ayant séjourné dans une zone à risque, dans les 14 jours suivant le retour de celle-ci.

Dans le deuxième des cas, un cas possible est également toute personne avec ou sans notion de voyage ou de séjour dans une zone à risque, présentant une infection respiratoire aiguë sévère, en l’absence d’une étiologie évidente ;

Ou, dans la troisième situation, tout groupe de personnes présentant une insuffisance respiratoire aiguë. Et ce, après validation auprès du Centre national d’opérations d’urgence en santé publique.

Selon le document du ministère de la Santé, un cas confirmé est toute personne ayant un prélèvement confirmant l’infection au SARS-CoV-2 par les tests au virus, de type RT-PCR (Réaction en chaîne par polymérase), au niveau d’un laboratoire agréé par le ministère de la Santé. Un cas exclu est toute personne avec un prélèvement négatif au SARS-CoV-2.

Par ailleurs, tout cas probable ou confirmé est déclaré guéri après une amélioration du tableau clinique, une absence de fièvre pendant trois jours consécutifs et deux prélèvements réalisés à 24 heures d’intervalle et testés négatifs par RT-PCR.

En outre, le ministère de la Santé a redéfini le protocole thérapeutique de la prise en charge des cas confirmés. Un protocole thérapeutique à base de chloroquine ou hydroxycloroquine en association avec la zitromycine, notamment. Les critères de transfert en réanimation ont eux aussi été revus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *