Covid-19 : Le pass vaccinal invalide sans la troisième dose

Lors de son passage sur le JT d’Al Aoula, mardi soir, le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb a annoncé que le pass vaccinal sera considéré comme invalide, si la troisième dose du vaccin n’est pas faite dans les six mois qui suivent la seconde injection.

Le pass vaccinal sera exigé pour accéder aux lieux publics, aux administrations publiques, semi-publiques et privées, ainsi que pour les déplacements entre villes, et ce, à partir du jeudi 21 octobre.

Ait Taleb explique que le pass vaccinal « est un document et un moyen qui fait partie des mesures restrictives pour lutter contre cette pandémie. Le but est de faire en sorte que tous les espaces où peuvent se rendre les citoyens, que ce soit des espaces commerciaux, administratifs ou publics, soient protégés contre l’apparition de nouveaux foyers de contamination ».

Il précise que « Le pass vaccinal comprendra la première dose, la deuxième, mais aussi la troisième ». Cette dernière « peut se faire six mois après la deuxième dose. Si le délai de six mois est dépassé et que la personne concernée ne faire pas la troisième dose, le pass vaccinal ne sera plus valide ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *