En France, la mauvaise santé des frégates de la marine algérienne

Une des deux frégates Meko récemment acquises par Alger était en déplacement à Toulon, en France, ce septembre. «Un voyage qui ressemble plus à une parade qu’à une manœuvre puisque les missiles installés sur le bâtiment dysfonctionnent» affirme le site Africa Intelligence.

La marine algérienne a tenté de mettre en service une de ses deux frégates Meko A-200, commandées à l’équipementier naval allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) en avril 2012. L’échec est total.

«C’est presque un baroud d’honneur qu’a mené, au début du mois, la marine algérienne en rade de Toulon. L’une des deux frégates Meko A200 acquise par Alger auprès de ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) était en déplacement dans le port français, mais elle est restée inhabituellement inactive» écrit Africa Intelligence.

En 2017, l’armée algérienne a déclaré que le navire, qui a transporté une flotte embarquée de six hélicoptères de patrouille maritime Super Lynx-300, améliorera les capacités opérationnelles, défensives et offensives des forces armées du pays. Mais les résultats pour le moment sont mitigés.

Lors de ses précédents voyages, elle avait participé à des manœuvres avec la marine française mais, depuis quelques mois, la coopération militaire entre les deux pays est quasiment au point mort, selon la même source. «Il n’est de toute façon pas certain que l’état des multiples systèmes d’armes installés sur la frégate lui ait permis de participer à des manœuvres. Par manque d’entretien, le bâtiment a vu ses capacités offensives singulièrement réduites» a-t-on précisé.

«Lors de son acquisition, la marine algérienne avait négocié que les deux navires soient équipés d’un système d’artillerie Vulcano fourni par Oto Melara ainsi que de missiles mer-mer RBS-15 de Saab. Mais Alger s’est contenté d’acquérir des stocks de missiles, sans les coûteux services de maintenance et d’entretien habituellement liés à ce type de matériel. Résultat, les systèmes des missiles RBS-15 se sont rapidement dégradés, au point qu’ils dysfonctionnent, limitant singulièrement les capacités d’attaque des deux Meko» détaille-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *