Fès accueille le 6e colloque international sur l’histoire de la médecine

La ville de Fès abritera, du 3 au 6 octobre prochain, la 6e édition du colloque international sur l’histoire de la médecine, dont le thème sera cette année “l’histoire de la chirurgie dans le patrimoine islamique“.

Le 6e colloque international sur l’histoire de la médecine se tiendra à Fès du 3 au 6 octobre, placé sous le thème de “l’histoire de la chirurgie dans le patrimoine islamique“.

Initiée par la faculté de pharmacie et de médecine, en collaboration avec la Société internationale de l’histoire de la médecine Islamique (ISHIM) et le CHU de Fès, il sera l’occasion de mettre la lumière sur “les aspects lumineux du patrimoine scientifique et intellectuel de la civilisation musulmane et sur quelques-unes de ses composantes dans la ville spirituelle“.

Ce colloque qui connaîtra la participation d’éminents experts et scientifiques de plusieurs pays dont la Grande Bretagne, l’Italie, les États-Unis, la Belgique, le Portugal, la Turquie, le Mexique, l’Inde, la Tunisie et l’Egypte, débattra de l’évolution de la chirurgie, depuis la phase “élémentaire” jusqu’aux temps modernes, tout en focalisant sur l’héritage arabo-musulman.

Une séance spéciale sera dédiée, selon les organisateurs, à l’œuvre d’Al-Zahraoui, père de la chirurgie. Il est le premier à séparer la chirurgie des autres matières médicales pour en faire une science distincte fondée sur l’étude et la dissection des corps vivants et des cadavres.

Cette année, un hommage sera rendu, par ailleurs, aux grands noms de la chirurgie marocaine dont le professeur Abdelkader Tounsi, premier chirurgien marocain nommé à l’hôpital d’Avicenne en 1957.

Selon la même source, cette manifestation scientifique tend notamment à consacrer l’identité scientifique de la cité Idrisside et mettre en valeur le patrimoine et l’histoire arabo-islamique en médecine.

Il s’agit également d’attirer l’attention des jeunes praticiens et étudiants en médecine à l’importance de l’histoire de la médecine arabo-islamique dans l’enrichissement de leurs connaissances scientifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *