Franky Zapata traverse la Manche sur un flyboard

Le français Franky Zapata a réussi dimanche à traverser la Manche debout sur son « flyboard », dix jours après un premier échec. L’inventeur du flyboard a dû réaliser une courte pause à mi-chemin sur un bateau pour ravitailler son engin en kérosène.

Le Marseillais de 40 ans avait décollé vers 8 h 15 heure locale de la plage de Sangatte dans’ le Pas-de-Calais, dans un vrombissement assourdissant et sous les yeux de plusieurs centaines de curieux, dix jours après son premier échec.

Casqué et harnaché, tout de noir vêtu, il s’est envolé vers St Margaret’s Bay côté anglais, qu’il a réussi à atteindre en une vingtaine de minutes en survolant la mer à 15 ou 20 m de hauteur. Cette fois, il s’est « posé facilement sur le bateau, il a changé son sac à dos et est reparti », a indiqué son épouse Krystel.

Il s’est posé côté britannique après avoir parcouru les 35 km de détroit debout sur sa machine volante, dotée de cinq mini-turboréacteurs qui lui permettent de décoller et d’évoluer jusqu’à 190 km/h, avec une autonomie d’une dizaine de minutes.

Pour rappel, lors de sa première tentative, le 25 juillet, 110 ans jour pour jour après l’exploit de Louis Blériot, premier aviateur à avoir franchi la Manche, il s’était élancé du même endroit sur sa planche volante, mais avait chuté quelques minutes plus tard dans les eaux anglaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *