HCP : les jeunes, les femmes et les diplômés, premières cibles du chômage

Le Haut-commissariat au Plan (HCP) a dévoilé une note présentant les principales caractéristiques de la population active en chômage, qui fait suite à sa dernière publication sur la situation du marché du travail en 2019.

Selon le HCP, le taux de chômage atteint 24,9% parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans contre 7% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus. Ce taux enregistre respectivement 39,2% et 9,9% en milieu urbain. Le phénomène du chômage touche les femmes plus que les hommes, avec des taux respectifs de 13,5% et de 7,8%.

Dans les villes, le taux de chômage des femmes est plus que le double de celui des hommes, avec respectivement 21,8% et 10,3%. Le taux de chômage croît avec le niveau de qualification. Il passe, ainsi, de 3,1% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme à 15,7% pour les détenteurs d’un diplôme et de 12,4% parmi les personnes ayant un diplôme moyen à 21,6% pour celles ayant un diplôme supérieur, relève le HCP.

Par ailleurs, le taux de chômage reste relativement plus élevé parmi certaines catégories de diplômés, dont particulièrement les détenteurs des diplômes délivrés par les facultés, à savoir 23,6%, des diplômes de techniciens et cadres moyens, un pourcentage de 23,9%, et des certificats en spécialisation professionnelle, à savoir 20,9 %.

Le HCP souligne que pus de 8 chômeurs sur 10 résident en milieu urbain, 2 sur 3 sont de sexe masculin, 8 sur 10 sont âgés de 15 à 34 ans et 4 sur 10 sont détenteurs d’un diplôme supérieur. Cinq régions abritent 71,6% des chômeurs. Il s’agit de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et de l’Oriental.

En 2019, plus de 4 chômeurs sur 10 ont déjà exercé un emploi avant de se retrouver en situation de chômage. Ils sont en majorité des citadins avec 81,9%. Plus des deux tiers ont un diplôme, 46,9% de niveau moyen et 22,2 % de niveau supérieur. Par ailleurs, 87,9% de ces chômeurs étaient des salariés et 9,2% des indépendants.

Dans leur recherche d’emploi, les deux tiers des chômeurs font appel aux personnes parentes ou à l’entourage ou au contact direct des employeurs. Ces deux modes sont employés par 70.6 % des hommes sondés. La participation aux concours et les réponses aux annonces ont été déclarées comme modes de recherche d’emploi par 18,2% des chômeurs, les femmes plus que les hommes avec respectivement 26,9% et 13,5%.

Il est à rappeler que la population en chômage est passée, entre 2018 et 2019, de 1.137.000 à 1.107.000 personnes. Le taux de chômage est passé de 9,5% à 9,2% au niveau national, de 13,8% à 12,9% en milieu urbain et de 3,6% à 3,7% en milieu rural.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *