Hôpital Hassan I de Tiznit : le Dr. Qassidi acquitté par le Conseil de discipline

Il y a un mois, nous relations la situation misérable dans laquelle se trouvait l’hôpital provincial Hassan I de Tiznit, privé de son seul gynécologue Farid Qassidi. Celui-ci a été suspendu par le délégué régional du ministère de la Santé, Khalid Moutaki, qui règne en véritable tyran sur les médecins de la ville. Aujourd’hui, le Dr. Qassidi a été acquitté par le Conseil de discipline devant lequel il a été déféré.

La suspension du Dr. Qassidi avait tout d’un règlement de comptes pour l’ensemble du corps médical et syndical qui a témoigné de la situation. Sa suspension a ainsi entraîné une véritable panne dans le fonctionnement normal de l’hôpital, puisque le Dr. Qassidi était le seul médecin a assurer ses tâches matins et soirs. Un rythme qui n’a pas tardé à avoir ses répercussions sur la santé du médecin, qui a fait un burn-out. N’étant plus capable d’assurer les permanences du soir, le Dr. Qassidi a été accusé par le délégué régional du ministère de la Santé d’avoir « refusé de prendre en charge une personne dans un état critique », lorsqu’il a dû transférer une femme enceinte qui s’est présentée à l’hôpital de Tiznit à celui d’Agadir. Il a ainsi été suspendu, et déféré devant un Conseil de discipline pour « absentéisme et manquement au devoir ».

Aujourd’hui, une source proche du Dr. Qassidi annonce à barlamane.com/fr qu’il a été acquitté, hier, par le Conseil de discipline devant lequel il a dû comparaître. Son cas n’avait effectivement rien de frauduleux. Durant tout ce processus disciplinaire, ce médecin a bénéficié d’un soutien incomparable de la part de ses pairs dans la profession, mais aussi du Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP), qui ont témoigné en sa faveur et défendu sa cause. Un véritable camouflet pour Khalid Moutaki, dont la « gestion catastrophique » et « la tendance à privilégier les intérêts personnels » ainsi que les « pressions répétitives sur les médecins syndicalistes » selon le SIMPS, font de plus en plus parler d’eux.

Lors d’un conseil de discipline qui a duré 5 heures, le dossier du Dr. Qassidi a été revu et de nouveaux arguments ont été présentés. Le Dr. Qassidi salue d’ailleurs l’impartialité du jury du Conseil de discipline, qui a su être objectif envers son cas et qui l’a traité sans préjugé ou prise de position préalable, selon la même source. Reste désormais à attendre une décision du Ministre de la Santé, qui doit recevoir un rapport du Conseil de discipline, afin de décider si la suspension du Dr. Qassidi sera levée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *