Inondations en Inde : 41 morts et plusieurs disparus

Au moins 41 personnes ont péri et plusieurs autres sont portées disparues dans le nord de l’Inde, en raison des inondations et glissements de terrain provoqués par plusieurs jours de fortes pluies, indiquent les autorités indiennes.

« 30 personnes sont mortes et beaucoup d’autres sont portées disparues », a déclaré à la presse un responsable du district de Nainital, dans l’Etat himalayen de l’Uttarakhand. Ce bilan porte à 35 le nombre de morts mardi dans cet Etat, où six autres personnes avaient péri la veille dans des glissements de terrain.

Plusieurs routes ont été coupées et des ponts démolis en raison des fortes précipitations qui se sont abattues sur l’Etat du nord.

Des équipes de l’Armée de l’air indienne ont été mobilisées pour secourir les personnes bloquées dans les zones touchées par les inondations.

Par ailleurs, les autorités ont ordonné la fermeture des écoles et interdit toute activité religieuse ou touristique dans l’Etat.

Le département indien de météorologique prévoit une « réduction significative de l’activité pluviométrique sur l’Uttarakhand à partir de ce mardi», notant que des averses « isolées à éparses» continuaient de frapper la région.

Les glissements de terrain frappent régulièrement le Nord himalayen de l’Inde mais leur nombre augmente selon les experts avec le réchauffement climatique, la fonte des glaciers, les travaux de construction de barrages hydroélectriques et la déforestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *