Italie : Saisie d’un arsenal de guerre par la police

La police anti-terroriste de Turin a mis la main sur un « véritable arsenal de guerre», dont un missile air-air Matra Super-530 et une vingtaine de fusils sophistiqués, détenu par des membres de la galaxie néo-fasciste, sympathisants de l’extrême droite.

L’enquête dirigée par le parquet contre des groupuscules néo-fascistes – dont certains membres recherchés ont combattu aux côtés des rebelles pro-russes contre les troupes ukrainiennes dans le Donbass – remonte à 2018.

Après des mois d’enquête, une vaste opération anti-terrorisme a ainsi été menée dans plusieurs villes du nord de l’Italie. «Durant l’opération, un missile air-air en parfait état de marche et utilisé par l’armée du Qatar a été saisi», selon la police italienne. Les policiers ont également retrouvé une vingtaine d’armes de guerre sophistiquées, dont des fusils d’assaut automatiques « de dernière génération », de nombreuses munitions et des objets de propagande néonazie.

Cet arsenal de guerre, caché dans un hangar situé dans la province de Pavie, serait destiné à la vente, par le biais de trois hommes dont un Suisse et deux Italiens, tous arrêtés par la police. Toujours selon la police, l’un de ces hommes était un ancien inspecteur des douanes et militant du parti néo-fasciste Forza Nuova. De même, des perquisitions effectuées dans le nord de l’Italie, à Milan, Novara, Varese, Pavie et Forli ont permis de saisir des dizaines d’objets à l’iconographie nazie.

Selon les propos du procureur de Turin, «au stade actuel de l’enquête, aucune hypothèse ne peut être formulée sur les intentions de ces individus d’extrême droite, radicaux».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *