JO 2020 d’été : Fukushima, point de départ de la flamme olympique

Le comité olympique japonais a annoncé, jeudi, que la flamme des JO d’été 2020 de Tokyo partira de Fukushima.

Un choix symbolique puisque Fukushima était victime en 2011 d’un tsunami et d’une catastrophe nucléaire qui avaient ravagé la région, marquant ainsi la reconstruction du pays.

Selon les organisateurs, le relai olympique partira le 26 mars 2020 de Fukushima, avant de rejoindre l’île tropicale d’Okinawa, d’où était partie la torche olympique lors des JO de 1964 de Tokyo, pour ensuite repartir vers le nord et arriver dans la capitale japonaise le 10 juillet.

« Cela fait vraiment sens de faire passer cette flamme, symbole de la reconstruction, à travers le pays, à commencer par Fukushima », a déclaré la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike.

Il convient de rappeler que, le 11 mars 2011, un séisme d’une magnitude de 9,1 s’était produit dans l’océan Pacifique, provoquant un tsunami dévastateur qui a fait 18.000 morts et disparus ainsi qu’un accident majeur à la centrale nucléaire de Fukushima.

« Nous souhaitons que des survivants de la catastrophe fassent partie des relayeurs olympiques, afin d’apporter du soutien à toutes les personnes dans ces zones dévastées », a déclaré le ministre japonais de la reconstruction, Masayoshi Yoshino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *