La Corée du Nord déclare qu’elle n’a «rien à discuter avec le Sud» et continue ses exercices militaires

La Corée du Nord a tiré vendredi en début de journée, deux « projectiles non identifiés » qui se sont abîmés en mer et rejeté l’appel « insensé » au dialogue du président sud-coréen, en refusant toute discussion de paix avec Séoul.

Ce lancement de missiles d’aujourd’hui, est le sixième du genre en trois semaines. Une façon de protester contre les exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les Etats-Unis. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait présenté début août ces tirs comme « un avertissement solennel » au Sud.

Pyongyang proteste toujours contre ce genre de manoeuvres au Sud, qu’il voit comme la répétition générale d’une invasion de son territoire. Mais le Nord se garde généralement d’effectuer des essais d’armes pendant ces exercices militaires.

L’état-major sud-coréen a indiqué que ces projectiles avaient été tirés depuis les environs de Tongchon, dans la province de Kangwon au Sud-Est, et avaient volé 230 km pour se perdre en mer du Japon, connue en Corée sous le nom de mer de l’Est.

Un responsable de l’état-major a dit à l’AFP qu’il présumait qu’il s’agissait de « missiles balistiques de courte portée » mais que davantage d’analyses étaient nécessaires pour confirmer cela.

Parallèlement, la Commission pour la réunification pacifique, une institution nord-coréenne, a annoncé vendredi dans un communiqué que Pyongyang rejetait les propos tenus jeudi par le président sud-coréen Moon Jae-in sur son désir d’unification, en affirmant que le Nord n’avait plus rien à discuter avec le Sud.

Jeudi, à l’occasion de l’anniversaire de la fin de la colonisation japonaise de la péninsule, M. Moon a affirmé que l’objectif était de « réaliser la paix et l’unification d’ici 2045 ». Son mandat unique se termine en 2022. « Son discours devrait s’appeler ‘Discours commémoratif insensé’ « , a estimé dans son communiqué la Corée du Nord.

« Nous n’avons plus rien à discuter avec les autorités sud-coréennes et nous n’avons aucune intention de nous réunir de nouveau avec elles », déclare le document.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *