La Grande mosquée Mohammed VI de Saint-Étienne s’ouvre aux communautés non musulmanes

Plusieurs centaines de personnes des différentes communautés non-musulmanes de Saint-Étienne et sa région ont afflué, samedi, à la Grande mosquée Mohammed VI de Saint-Étienne (GMSE), à l’occasion des 36èmes Journées Européennes du patrimoine (21 et 22 septembre).

Les responsables en charge de la gestion de la Grande mosquée Mohammed VI ont organisé des visites guidées au profit des visiteurs de tous âges, qui ont pu suivre sur place des explications sur l’Islam et ses préceptes fondamentaux ainsi que sur les spécificités architecturales de la mosquée.

Divisés en groupes d’une vingtaine de personnes, les visiteurs ont pu également assister à l’appel à la prière sublimement interprété par le muezzin de la mosquée et ont eu droit à une dégustation de gâteaux traditionnels marocains.

La Grande mosquée Mohammed VI de Saint-Étienne (GMSE) participe pour la 6ème fois consécutive aux Journées Européennes du patrimoine, a déclaré à la MAP le Directeur des affaires culturelles à la GMSE, Youssef Afif, ajoutant que cette participation reflète l’ouverture de ce haut lieu de culte sur son milieu, dans le cadre de l’Islam du juste milieu prôné par le Royaume, un islam de tolérance et du vivre ensemble.

Depuis son inauguration en juin 2012, la mosquée connaît une grande affluence, ce qui reflète l’intérêt que portent les habitants de la ville de Saint Étienne et sa région, aussi bien musulmans que d’autres confessions, à ce haut lieu de culte, a indiqué le responsable faisant observer qu’en termes d’affluence la GMSE se trouve coude à coude avec des monuments historiques et emblématiques de cette ville.

La GMSE reçoit également en moyenne deux à trois groupes de visiteurs par semaine, et ce en-dehors des Journées Européennes du patrimoine, notamment des visites scolaires, d’associations et de comités d’entreprises, a ajouté M. Afif.

Il est vrai qu’une telle initiative contribue considérablement à faire connaitre la culture musulmane auprès de la communauté non-musulmane, chose qui contribuera indéniablement à remédier à l’islamophobie qui sévit en France.

Au Maroc, l’entrée n’est permise aux non-musulmans qu’au sein de la Mosquée Hassan II à Casablanca et la Mosquée Moulay Ismael à Meknès, en dehors des heures de prières. Les étrangers peuvent donc profiter de l’histoire, la culture et l’architecture de ces deux mosquées qui sont des monuments du patrimoine marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *