« La liberté pour Georges Abdallah », proclamée au sein du Salon du livre francophone à Beyrouth

 L’inauguration de la 22ème édition du Salon du livre francophone, qui a eu lieu vendredi soir à Biel (Liban), a été marquée par une manifestation en faveur de la libération du militant communiste libanais, Georges Ibrahim Abdellah, considéré comme le plus ancien prisonnier politique d’Europe.
L’allocution donnée par le président du Sénat français, Gérard Larcher, à l’occasion de l’ouverture du Salon, a été interrompue par les partisans de la libération de Georges Abdallah, qui ont tout de suite été arrêtés et évacués, comme le montre une vidéo publiée par nos confrères libanais du site d’information  » Beirutpress « .

رفاق المناضل جورج عبد الله يقاطعون كلمة ممثل الدولة الفرنسية بافتتاح المعرض الفرنكوفوني بالبيال بشعارات تطالب بحرية جورج…

Posté par Beirutpress sur vendredi 23 octobre 2015

Les manifestants se sont ensuite rendus au lieu de résidence de Larcher, contre lequel ils ont lancé  des sacs à déchet.

Un 32ème anniversaire passé dans les cellules françaises
Condamné en 1987 à la réclusion à perpétuité pour « l’assassinat », sur le sol français de l’attaché militaire américain Charles Robert Ray et de Yacov Barsimantov, un responsable du Mossad, George Ibrahim entame, ce dimanche 24 octobre, sa 32ème année de prison. Un « Scandale d’Etat », comme le définissent ses amis, dont les faits n’ont jamais été prouvés.
 » La justice émettait un avis favorable à sa libération, mais le ministre de la Justice Perben avait fait appel. Idem en 2012, mais cette fois, c’est Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, qui refuse de signer un avis d’expulsion vers le Liban », avait déclaré Christian Champiré, le maire PCF de Grenay, une ville de l’ex-bassin minier du Pas-de-Calais dont Georges Ibrahim est citoyen d’honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *