La Provincia titre sur Mohamed Hajib qui encourage le terrorisme sur les réseaux sociaux

Le media espagnol révèle qu’une fois encore le terroriste Mohamed Hajib exhorte les jeunes à se rebeller contre les institutions marocaines et les intérêts occidentaux dans ce pays ainsi que dans le monde arabe.

L’extrémiste et terroriste marocain Mohamed Hajib, âgé de 40 ans, fait l’apologie du terrorisme islamiste contre les institutions et autorités officielles du Royaume du Maroc et les intérêts de l’Occident tant dans ce pays d’Afrique du Nord que dans le monde arabe, sur les réseaux sociaux.

Hajib, né à Tétouan le 23 mai 1981, a la nationalité allemande et réside actuellement en Allemagne.

En 2009, il s’est rendu au Pakistan avec l’association Jamaat Tabligh et à son retour, il a été arrêté en Allemagne.  Ensuite, arrivé au Maroc, il a également été arrêté pour des crimes liés à des activités terroristes en rapport avec Al-Qaïda, notamment via ses réseaux qui opèrent en Afghanistan et au Pakistan. Il est resté en détention pendant sept ans.

Hajib est largement connu sur les réseaux sociaux pour être très actif dans la promotion et l’incitation au terrorisme, exhortant les jeunes à perpétrer des attaques contre les institutions marocaines, les dirigeants et les symboles de l’État ainsi que les intérêts de l’Occident tant au Maroc que dans le monde arabe.

«L’oligarchie est notre ennemi et doit être considérée comme tel car elle sert les intérêts de l’Occident. Satan est un ennemi pour vous, prenez-le de cette façon aussi. Absolument !! S’il n’y a pas de force, il n’y a rien », assure le terroriste dans la vidéo qui accompagne cet article, incitant ses partisans à la rébellion et au désordre public.

Il y est particulièrement virulent et clair. « Avez-vous peur de mourir ou quoi ? Mettez vos pieds sur la nuque des traîtres ! Sur la nuque des chefs d’Etat. Vous les entendrez crier et aboyer« , a-t-il lancé à ses partisans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *