La révolution féministe envahit le Maroc, trois femmes dirigent les principales villes

Marrakech, Rabat et Casablanca seront dirigées par trois femmes marocaines, ce qui fait du Maroc l’un des plus éminents en matière de politiques de genre, fait savoir le média Elespanol.

« La politique marocaine porte un nom de femme. Pour la première fois dans l’histoire marocaine, trois figures féminines dirigent les mairies. Un grand changement intervenu après la célébration du triple triomphe électoral féminin, dont Asmaa Ghlalou , du parti du Rassemblement national des indépendants (RNI), Nabila Rmili , du RNI également et  Fatima Zahra al-Mansouri , du Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM) sont les trois maires qui ont changé le cours du paysage politique », estime la même source.

Rabat, Casablanca et Marrakech deviennent un exemple pour tenter de briser les barrières de genre et favoriser l’accès à de plus de femmes aux postes de direction. Bien que le Maroc soit à l’avant-garde des pays arabes qui ont des femmes dans des fonctions politiques, les femmes marocaines continuent de réclamer une augmentation des quotas de femmes, conclut Elespanol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *