L’Assemblée générale de l’OMT délocalisée à Madrid après le désistement du Maroc

Madrid accueillera la prochaine Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), entre le 30 novembre et le 3 décembre, Marrakech ayant renoncé àl’organisation de la conférence qui y était prévue en raison de la situation épidémiologique.

L’OMT elle-même a annoncé sur son site Internet cette délocalisation à Madrid, siège mondial de l’organisation, de la prochaine Assemblée générale de l’organisation.

Le Maroc a annoncé la décision de suspendre l’Assemblée, la plus haute instance décisionnelle de l’OMT, qui se réunit tous les deux ans pour approuver son budget et son programme de travail et qui, tous les quatre ans, élit le Secrétaire général.

«Le gouvernement marocain a informé le secrétariat de l’OMT que l’évolution de la situation mondiale actuelle, liée à la pandémie de Covid-19, ne permet pas la tenue de la 24e session de l’Assemblée générale à Marrakech (…) dans des conditions qui garantissent les conditions de santé et de sécurité nécessaires pour les participants», explique-t-on dans un courrier électronique envoyé aux pays membres de l’OMT.

Lors de cette réunion, la continuité en tant que secrétaire général jusqu’en 2025 du Géorgien Zurab Pololikashvili, qui avait déjà été décidée au Conseil exécutif en janvier, sera entérinée.

Dans le rapport sur le secteur que le secrétaire général présentera à l’Assemblée, il est souligné que les mouvements touristiques internationaux ont chuté de 73 % en 2020, atteignant les chiffres d’il y a 30 ans, avec lesquels entre 100 et 120 millions d’emplois touristiques directs étaient menacés. .

Cette Assemblée a d’abord été présentée plus intense que d’autres en raison de la possibilité que l’Arabie saoudite présente sa proposition d’accueillir le siège mondial de l’OMT, qui se trouve à Madrid depuis la création de cette agence des Nations Unies en 1975, avant que Riyad ne fasse machine arrière.

M. Albares et le ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto, ont annoncé le 15 septembre que l’organisation resterait en Espagne et aurait un nouveau siège au Centre de conférences de Madrid, qui serait opérationnel en 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *