Le Center for Africa Studies and Policy, nouveau venu dans la galaxie des think tanks américains

Composé notamment d’analystes et de chercheurs, ce laboratoire d’idées veut aborder des thèmes inscrits «dans le domaine de la sécurité et des affaires internationales.»

Le Center for Africa Studies and Policy (CASP), est une nouvelle plate-forme de réflexion qui vu le jour récemment, «un réservoir de réflexions, un laboratoire d’idées, un espace de réflexion et un créateur de débats par excellence», écrit le site Pouvoirsafrique en ajoutant que CASP «est le premier groupe de réflexion de ce type axé sur l’Afrique aux États-Unis».

L’ambition est haute : il s’agit, ni plus ni moins que de «l’anticipation des défis que recèlent les évolutions du contexte mondial, régional et national pour les pays africains et vers l’identification des leviers à même de permettre aux pays africains d’y faire face. Ces questions complexes portent sur le lien social, le changement climatique, la compétitivité mondiale, les relations internationales, le capital immatériel, les question de sécurité».

Il s’agit aussi, sur l’échelle de prise en charge intellectuelle et scientifique des défis que rencontre le continent africain, de construire un schéma de lecture cohérent, global et dynamique, dans une large autonomie de pensée et de décision. «CASP est une institution privée, non partisane, à but non lucratif et indépendante. Il rassemble des patrons, des experts, des universitaires, des chercheurs qui ont une expertise dans l’analyse des grands thèmes de l’agenda international, notamment dans le domaine de la sécurité et des affaires internationales» rapporte la même source.

Le CASP «intervient dans les domaines du conseil, de la communication d’influence, de l’intelligence économique, de la réflexion stratégique, de la production d’événements stratégiques et de la formation» et «vise à aider à la prise de décision stratégique en Afrique et aux États-Unis. Sa mission est de conduire des études et analyses stratégiques au niveau national et international, dans des domaines jugés stratégiques pour l’Afrique» a-t-on précisé.

Le CASP, enfin, «analyse les problèmes structurels nationaux, examine les relations extérieures des pays africains dans leurs multiples dimensions et accorde une grande attention aux problèmes régionaux et internationaux».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *