Le destin des drapeaux américains plantés sur la Lune

Le premier drapeau, planté tout près du vaisseau spatial par Neil Armstrong et Buzz Aldrin le 21 juillet 1969, lors de la mission Apollo 11, s’est vu détruit au départ du module lunaire. Les cinq autres drapeaux plantés entre Novembre 1969 et Décembre 1972, lors des cinq missions qui ont suivi, sont toujours là, mais ont pris un sacré coup de vieux.

«J’ai été personnellement assez surpris que les drapeaux aient survécu aux rayons ultraviolets et aux températures assez rudes à la surface de la Lune. Mais à quoi ressemblent-ils maintenant ? Les couleurs sont peut-être un peu passées», avait conclu Mark Robinson à la vue des photos réalisées par la sonde américaine Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO).

Certes, le passage des Américains a bien été marqué dans les esprits et sur le site d’alunissage par ces drapeaux, mais il est très fort probable qu’ils ne soient plus que des bouts de tissus blancs et endommagés, délavés par les radiations des rayons ultra violets non filtrés du soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *