Le DG de la MAP roulerait-il ouvertement pour le PJD ?

Barlamane.com a publié, hier mardi, l’information selon laquelle le ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, Abdelkader Amara, porteur de coronavirus, a été hospitalisé d’urgence.

L’agence Maghreb Arabe Presse, sous l’impulsion de son directeur général Khalil Hachimi Idrissi, publie une dépêche pour démentir cette information. Khalil Hachimi Idrissi, connu pour ses accointances avec le Parti de la Justice et du Développement depuis l’époque où la presse avait un ministre de la communication du nom de Mustapha Khalfi, répond à barlamane.com, dément barlamane.com ! 

Dans une soi-disant déclaration de Amara diffusée par MAP, le ministre dément avoir été hospitalisé et affirme qu’il se portait bien et qu’il s’acquittait convenablement de son travail à domicile. Khalil Hachimi prend la déclaration de Amara pour argent comptant. Respect de la déontologie oblige, il aurait dû interroger la source de l’information : barlamane.com. Il ne l’a pas fait et a choisi de démentir une information que MAP n’a pas publiée. En l’espace de vingt-quatre heures, le DG de MAP aura signé par procuration deux actes de guerre. Après s’être attaqué lundi au Conseil National de la Presse que les barbus ne portent pas dans leur cœur, il tente le lendemain de discréditer barlamane.com que ces mêmes barbus combattent par tous les moyens, y compris le mensonge ! Pourquoi ?

Monsieur le DG, MAP est une agence étatique au service du pays et non un organe de presse privé au service d’intérêts privés, fussent-ils pjdistes !

Amara -ou Khalfi qui parle en son nom- aurait dû adresser un démenti à barlamane.com qui a publié l’info et ne pas impliquer l’agence nationale dans une affaire strictement personnelle. En tant que patron de MAP, vous deviez refuser que l’agence nationale se transforme en outil de propagande et de règlements de comptes entre les mains du PJD.

Mais, en avez-vous seulement le courage ? et surtout l’indépendance pour le faire ?

Aziz Rabbah, ministre de l’Energie et des Mines et ami de Amara a partagé avec ses amis avoir parlé au téléphone avec ce dernier. Il a confirmé que Amara a été hospitalisé  et prié pour son salut. Barlamane.com se joint à ces prières. Qu’allez-vous faire ? Démentir Rabbah et dire que Amara est en bonne santé chez lui ?

Pour ce qui nous concerne, nous rassurons nos lecteurs que notre information est juste, vraie, et tout simplement vérifiable : Amara a été transporté mardi d’urgence à l’hôpital Moulay Abdellah à Salé, dans l’aile réservée aux patients  positifs au covid-19, et son épouse et son fils Yacine l’y ont accompagné. On lui souhaite prompt rétablissement.

On connaissait les accointances de Khalil Hachimi Idrissi, avec le PJD depuis que Mustapha Khalfi a été nommé ministre de la communication. Mais l’on ignorait que Hachimi est devenu, au fil des années, militant du parti de la lampe. Avec ou sans carte d’affiliation, peu importe ! Seuls l’engagement, les actes et la bonne foi comptent. Pourvu qu’il y ait un retour. Et ce retour, Khalil Hachimi en a bénéficié par un soutien au budget de la MAP, mais se fait toujours attendre sur le plan de sa carrière professionnelle malgré les nombreuses promesses.

Les faits :

Dès la nomination de Khalfi à la tête du département de la communication, Hachimi lui fait les yeux doux en commençant par se laisser pousser la barbe, signe distinctif, entre autres, des «bons musulmans». 

S’ensuivent réunions, dîners, déjeuners et petits déjeuners entre les deux hommes. Hachimi va même jusqu’à s’afficher publiquement avec Khalfi en train d’accomplir la prière ensemble. On pourrait à l’époque laisser le bénéfice du doute au patron de la MAP sur ses intentions de faire de l’entrisme dans la galaxie des barbus. Mais force est de constater que c’est l’infernale et implacable machine du PJD et du MUR (mouvement pour l’unicité et le réforme) qui l’a phagocyté et fait de lui un homme au service de son idéologie.

Hachimi met dangereusement le fil de la MAP au service des ministres du PJD, avec à leur tête Khalfi, qui bénéficient de la part du lion comparativement aux ministres des autres partis politiques.

Pire ! Il diffuse une fausse information sur l’état de santé du ministre Amara et fait le tour de quelques rédactions pour qu’elle soit reprise ! Ce n’est plus du journalisme, mais plutôt du militantisme au service du PJD qui a baptisé barlamane.com ennemi public numéro un. Dont acte ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *