Le Maroc, deuxième pays en matière de lutte contre le changement climatique

le Maroc est le deuxième pays le plus performant en matière d’indice de changement climatique, selon l’Indice de performance de changement Climatique (IPC) 2019. Le royaume s’est positionné au cinquième rang mondial.

Sur 56 pays évalués, la Maroc a pu obtenir la deuxième place juste derrière la Suède avec mention « Très bien », grâce à l’augmentation de la part des énergies renouvelables au cours des cinq derrières années en développant de nouvelles capacités de ces énergies.

Avec la connexion de la plus grande centrale solaire au monde et de plusieurs nouveaux parcs éoliens au réseau électrique, le Maroc est « sur une bonne voie d’atteindre son objectif de 42% de capacités d’énergie renouvelable installées en 2020 et de 52% en 2030 », affirment les auteurs du rapport.

Les classements sont définis par la performance agrégée d’un pays selon 14 indicateurs dans les quatre catégories « émissions de GES », « énergie renouvelable » et « consommation d’énergie », ainsi que dans « politique climatique ».

Dans l’indice de cette année, la Suède est en tête du classement, suivie par le Maroc et la Lituanie. Le groupe des pays à performance intermédiaire comprend des pays comme la France, le Mexique, l’Allemagne et la République tchèque. L’Indonésie, l’Autriche et la Nouvelle-Zélande se trouvent parmi les pays les moins performants, notés mauvais.

L’Arabie saoudite, les États-Unis, l’Iran, la République de Corée et le Taipei chinois se classent au dernier rang, avec des scores mauvais ou très mauvais dans presque toutes les catégories.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *