Le Maroc et le Royaume-Uni achèveront la pose du plus long câble sous-marin au monde en 2025

Faisant 3 800 kilomètres de long (dont 716 sous l’eau) pour un coût estimé à 22 milliards d’euros, ce projet vise à renforcer la sécurité de l’approvisionnement électrique de la Grande-Bretagne.

L’entreprise britannique Xlinks a présenté, dimanche, des plans pour construire le projet sous-marin de 16 milliards de livres (21,9 milliards de dollars) qui couvrira une distance de 3 800 kilomètres (2 360 miles). Il utilisera 10,5 gigawatts de parcs solaires et éoliens à grande échelle au Maroc et, contrairement aux autres interconnexions du Royaume-Uni, ne fournira que la Grande-Bretagne, a déclaré le site Bloomberg.

Une liaison décrite comme vitale par la même source pour accéder à l’électricité de pays aux ressources différentes et le Royaume-Uni prévoit de tripler sa capacité d’interconnexion d’ici 2030. Un projet qui va connecter les réseaux électriques des deux pays pour renforcer leur alimentation en électricité verte et organiser la transition énergétique qu’ils espèrent.

Xlinks;, selon la même source, veut commencer à poser le câble en 2025 pour l’inaugurer en 2029. «Le projet électrique Xlinks Maroc-Royaume-Uni sera une nouvelle installation de production d’électricité entièrement alimentée par l’énergie solaire et éolienne combinée à une installation de stockage de batteries. Situé dans la région marocaine riche en énergies renouvelables de Guelmim Oued Noun, il couvrira une superficie d’environ 1 500 km2 et sera connecté exclusivement à la Grande-Bretagne via des câbles sous-marins HVDC de 3 800 km» a-t-on mentionné.

Ce projet «générera 10,5 GW d’électricité zéro carbone à partir du soleil et du vent pour fournir 3,6 GW d’énergie fiable pendant plus de 20 heures en moyenne par jour. C’est suffisant pour fournir une énergie propre et à faible coût à plus de 7 millions de foyers britanniques d’ici 2030. Une fois terminé, le projet sera capable de fournir 8 % des besoins en électricité de la Grande-Bretagne» a-t-on précisé.

«Parallèlement à la production constante de ses panneaux solaires et de ses éoliennes, une installation de batteries sur site de 20 GWh/5 GW fournit un stockage suffisant pour fournir de manière fiable chaque jour, une source dédiée et quasi constante d’énergie propre flexible et prévisible pour la Grande-Bretagne, conçue pour compléter le l’énergie renouvelable déjà produite à travers le Royaume-Uni» chiffre-t-on.

Le projet électrique Xlinks Maroc-Royaume-Uni fournira «une énergie renouvelable qui agit comme une énergie de base». Quatre câbles, chacun de 3 800 km de long, forment les systèmes de câbles sous-marins HVDC de 1,8 GW qui suivront la route en eau peu profonde du site marocain à un emplacement du réseau en Grande-Bretagne, en passant par l’Espagne, le Portugal et la France.

Le choix du Maroc a été bien pensé. «Le Maroc est devenu, au cours des 10 dernières années, un leader international dans les énergies renouvelables. Le pays a été un précurseur dans le développement de grands projets innovants d’énergies renouvelables dans le monde, comme le complexe Noor Ouarzazate, qui détient le plus grand projet d’énergie solaire à concentration (CSP) au monde, ou son programme éolien intégré. Par ailleurs, le pays a mis en place un cadre juridique solide pour favoriser les investissements dans le domaine des énergies renouvelables» a écrit le site de Xlinks.

«Plus important encore, le Maroc bénéficie de ressources solaires et éoliennes idéales, nécessaires pour développer des projets renouvelables qui pourraient garantir une production d’électricité appropriée tout au long de l’année. Il a le troisième rayonnement horizontal global (GHI) le plus élevé d’Afrique du Nord, qui est 20 % supérieur au GHI de l’Espagne et plus du double de celui du Royaume-Uni. De plus, la journée d’hiver la plus courte offre toujours plus de 10 heures d’ensoleillement. Cela aide à fournir des profils de production qui répondent aux besoins du marché britannique de l’électricité, en particulier pendant les périodes de faible production éolienne offshore» a-t-on indiqué.

«La ferme solaire photovoltaïque (PV) couvrira environ 200 km2 et suivra le soleil d’est en ouest tout au long de la journée. Cela maximisera non seulement la production de la ferme solaire, mais augmentera également la production tôt le matin et tard dans l’après-midi, offrant ainsi le profil de production le plus cohérent à la Grande-Bretagne. Bien que le projet bénéficiera des conceptions de panneaux solaires les plus avancées, ils fonctionneront de la même manière que ceux installés sur les maisons des gens, dans tout le Royaume-Uni et sur les sites de production existants au Maroc. Cependant, l’augmentation de la ressource solaire signifie que les mêmes panneaux photovoltaïques génèrent environ trois fois plus d’électricité au Maroc qu’au Royaume-Uni. Il est important de noter que les panneaux solaires généreront jusqu’à cinq fois plus d’électricité de janvier à mars que ceux du Royaume-Uni, ce qui aidera à garder les lumières allumées et les maisons au chaud en Grande-Bretagne pendant les jours d’hiver les plus froids» note-t-on.

«Le projet bénéficiera d’une installation de batteries de 20 GWh/5 GW, qui garantira que l’électricité générée peut être stockée et livrée en Grande-Bretagne aux moments où elle est le plus nécessaire. Cela sera principalement fourni par les batteries lithium-ion comme celles utilisées dans les voitures électriques, les systèmes de batteries domestiques et les projets de stockage à grande échelle dans le monde entier. Ces batteries permettront également à Xlinks d’installer davantage de systèmes solaires photovoltaïques et de production éolienne, ce qui maximisera l’utilisation du système de transmission sous-marin. Fournir en moyenne plus de 20 heures par jour à pleine puissance réduit le coût d’envoi par unité d’électricité livrée en Grande-Bretagne. Cela donne également à National Grid l’assurance que le projet alimentera la Grande-Bretagne même en période de faible production éolienne et solaire en Europe du Nord» a-t-on conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *