Le Maroc et le Soudan consolident leur coopération dans le secteur minier

Une rencontre de haut niveau a eu lieu entre des responsables marocains et soudanais, à Rabat, pour définir de nouvelles alliances stratégiques dans le secteur minier. Cette rencontre s’inscrit dans le projet du royaume de renforcer le partenariat Sud-Sud. Il vise également à promouvoir la coopération dans les domaines de l’énergie et des nouvelles technologies, en plus de l’exploitation minière.

Selon des déclarations officielles, l’excellent niveau des relations bilatérales entre le Maroc et le Soudan crée des opportunités de collaboration dans divers secteurs. Le Royaume se dit prêt à partager son expérience dans les domaines de l’énergie, des mines, de l’industrie et de l’agriculture avec le Soudan. Les responsables marocains ont souligné l’importance d’investir dans le capital humain, en soutenant la formation des jeunes.

Pour leur part, les responsables soudanais se sont dit «impressionnés» par le travail accompli par le Maroc dans le domaine des mines et de l’industrie. «Le Soudan souhaite bénéficier de l’expérience et des connaissances du Maroc dans les domaines du phosphate, de l’énergie et des mines», a déclaré le ministre soudanais. Il a également affirmé que son pays était engagé dans le processus démocratique et aspire à l’ouverture régionale et internationale. Récemment, le gouvernement soudanais a réussi à déjouer une tentative de coup d’État organisée par un groupe de soldats qui ont ensuite été arrêtés.

Bashir Abdullah, selon des sources marocaines, s’est entretenu également avec divers responsables du secteur minier marocain, tels que le Groupe OCP, l’Office national des hydrocarbures et des mines, la société Managem et l’Ecole nationale supérieure des mines de Rabat.

La société Managem, notamment, a déjà une expérience en territoire soudanais. En mars, elle a signé un accord avec la société chinoise Wanbao Mining par lequel il a acquis une participation de 65% dans la mine d’or de Gabgaba, dans le nord du pays. Ce métal précieux est la principale richesse exploitée au Soudan. Selon les données du Will Gold Council, en 2019, plus de 76 tonnes ont été extraites dans le pays. Le Soudan est le troisième producteur africain, devant d’autres nations comme le Ghana, l’Afrique du Sud, le Mali ou la Tanzanie. De même, l’or a représenté la principale source de revenus en 2018 avec 1 200 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *