Le rapprochement “historique” entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler sur les grands enjeux du monde

Le rapprochement “historique” entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler de concert sur les grands enjeux du monde, a affirmé, vendredi à Rabat, le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Le Canada et le Maroc partagent bons nombres de valeurs qui vont guider leur action au niveau international, a indiqué M. Champagne lors d’un point de presse tenu au terme de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Les deux pays sont complémentaires à bien des égards, notamment dans le domaine de la paix et de la sécurité où il continueront à travailler ensemble en vue de combattre le terrorisme et d’apporter de la stabilité au monde, a-t-il soutenu. “La diaspora marocaine au Canada constitue une base solide d’une relation qu’on est en mesure de nourrir davantage pour permettre aux deux peuples de bénéficier de se rapprochement, d’autant que c’est la première fois qu’un ministre des affaires étrangères canadien visite le Maroc”, a relevé M. Champagne, notant que chaque année le Canada accueil plus de 3.000 étudiants et qui en revenant au Maroc représentent les meilleurs ambassadeurs du pays.

En outre, le Canada va lancer deux initiatives pour assister la société civile avec pas moins de 14 millions de dollars sur 5 ans, a-t-il fait savoir, précisant que ces formations vont offrir aux jeunes et aux femmes des formations axées sur le marché du travail, permettant ainsi d’accéder plus facilement à l’emploi. “Nous allons procéder dans ce sens à la signature de deux protocoles d’entente pour la réalisation de ces projets de développement”, a conclu M. Champagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *