Mali: un casque bleu tire sur trois de ses collègues et en tue deux

Au Mali, deux Casques bleus de l’ONU ont été tués hier soir par un de leurs camarades à Tessalit, région de Kidal. Un troisième a été blessé légèrement. Cette annonce faite ce dimanche par la Mission de l’ONU dans le pays (Minusma) intervient moins de trois semaines après un incident similaire qui avait aussi fait deux morts.

Le communiqué de la Minusma, qui ne précise pas leur nationalité, ajoute que le suspect a été arrêté, que la sécurité dans le camp a été renforcée et qu’une enquête « permettra de déterminer les causes et circonstances exactes de l’incident ».

Le 25 février dernier, deux Casques bleus tchadiens avaient été tués dans le camp de la force onusienne à Kidal et la Minusma avait déclaré qu’il s’agissait d’un « règlement de comptes entre individus ».
Mais, rappelle l’AFP, une source de sécurité au sein de la Minusma avait affirmé que l’auteur des tirs mortels était en conflit avec sa hiérarchie. Des soldats tchadiens mécontents de leurs conditions de vie ou réclamant des arriérés de soldes auraient aussi abandonné leurs positions en signe de protestation, en septembre 2013 et en novembre 2014.

La Minusma est déployée depuis juillet 2013 et son effectif total approche les 12.000 hommes. Elle est la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines, depuis la Somalie (1993-1995).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *