Terrorisme: Manuel Valls promet de nouvelles mesures contre la radicalisation

Le Premier ministre français Manuel Valls compte sévir contre la montée de l’islamisme radical en France et pour ce faire, il devait présenter ce lundi un nouveau plan d’action contre le terrorisme islamique et la radicalisation jihadiste, devant le Comité interministériel pour la prévention de la délinquance et de la radicalisation.

«À travers l’adoption de nombreuses mesures nouvelles, ce comité interministériel constitue une nouvelle impulsion politique du gouvernement au service de la sécurité des Français», selon les services de Manuel Valls.

Matignon revendique une stratégie de lutte contre le terrorisme qui mobilise «tous les pans de l’action publique», et «pas seulement les seuls services spécialisés ou en charge de la sécurité». Un premier plan, adopté en avril 2014, avait été complété par les mesures décidées après les tueries jihadistes de janvier et de novembre 2015.

Le premier ministre l’avait annoncé mardi devant l’Assemblée nationale. «Il y a des milliers de jeunes individus qui se sont radicalisés, ce qui nous amène, nous au gouvernement, à nous mobiliser une nouvelle fois, et je serai amené à faire de nouvelles propositions pour faire en sorte que nos dispositifs soient encore plus efficaces», a lancé le locataire de Matignon sans détailler.

Selon le Figaro, d’ici à deux ans, une dizaine de centres de désendoctrinement gérés par l’État devraient ouvrir leurs portes pour accueillir les «velléitaires» qui seraient partis s’ils n’avaient pas été détectés à temps. Certains de ces sites accueillant des «volontaires» revenus de Syrie ou de Turquie feront cependant l’objet d’une surveillance renforcée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *