Maroc Telecom anticipe l’avènement de la 5G et renforce sa connectivité au Maroc et en Afrique

Face au développement des usages Internet, et afin d’accompagner la mise en place des nouvelles technologies du très haut débit (Type FTTH, 4G et 5G etc.) en plein essor sur le continent africain, Maroc Telecom a décidé de renforcer constamment sa Bande Passante à l’international du groupe (BPI).
A cet effet, l’opérateur dirigé par l’infatigable Abdeslam Ahizoune procède en continu à l’extension de la bande passante, aussi bien au niveau des réseaux d’accès, des Backbones et à l’international via les câbles sous-marins, afin d’accompagner le développement des usages.
Ittissalat Al Maghrib affirme avoir déployé, à ce jour, trois câbles à fibres optiques. Il s’agit du Transafricain, câble terrestre de près de 6.000 km reliant le Maroc, le Burkina Faso, le Niger, le Mali et la Mauritanie, inauguré par Sa Majesté le roi Mohammed VI en 2014, du Loukkos, câble sous-marin reliant Asilah à Rota-Seville en Espagne inauguré en 2012, et de l’Atlas Offshore, câble sous-marin de 1.634 km reliant Asilah à Marseille, inauguré en 2006.
Entre 2015 et 2018, Maroc Telecom a quasiment multiplié par 4 la capacité de sa Bande passante à l’internationale (de 370 Gb/s en 2015 à plus d’un Tb/s à fin août 2018).
L’opérateur numéro un marocain aspire ainsi à augmenter le débit offert à ses abonnés pour assurer la qualité de service exigée par les nouveaux types d’usage et se prépare concrètement à l’avènement de la 5G.
A travers ces actions, Maroc Telecom anticipe ainsi l’avènement de la 5G, une nouveauté technologique majeure qui permettra non seulement de décupler le débit, mais aussi d’améliorer le temps de réaction (temps de latence plus faible) et une fiabilité des échanges de données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *