La meilleure enseignante du monde est palestinienne

Hanan al-Hroub vit en Cisjordanie occupée et elle a été désignée par la Fondation Varkey comme étant « la meilleure enseignante du monde ». Dans un message vidéo diffusé lors d’une cérémonie hier à Dubaï, l’annonce du nom de la lauréate a été faite par le pape François.

«Je voudrais féliciter l’enseignante Hanane al-Hroub pour avoir remporté ce prix prestigieux du fait de l’importance qu’elle donne au jeu dans l’éducation des enfants», a souligné le pape, ajoutant que «l’enfant a le droit de jouer. Une part de l’éducation consiste à lui apprendre comment jouer parce qu’il apprendra, en jouant, comment devenir un (être) social et comment apprendre la joie de vie».

La Fondation Varkey est une organisation caritative qui récompense le travail d’un enseignant d’exception. Hanane al-Hroub a été récompensée par un prix d’un million de dollars, parrainé par le souverain de Dubaï.

Hanane al-Hroub enseigne aujourd’hui dans un lycée d’al-Bireh en Cisjordanie et elle a grandi dans un camp de réfugiés palestiniens où elle était souvent exposée à des actes de violence, rapporte l’AFP ce lundi.

La palestinienne s’est consacrée à l’éducation après que son enfant ait été gravement traumatisé par une fusillade dont ils avaient été témoin sur le chemin de retour de l’école. C’est ensuite qu’elle a développé une méthode ludique dans un livre intitulé «Jouer et apprendre» et qui a pour approche son rejet de la violence dans le milieu scolaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *