Mesures prises par l’ONSSA contre le risque de prolifération de la fièvre aphteuse à Fquih Ben Salah

Pour parer tout risque de propagation  de la fièvre aphteuse dont la présence a été confirmée dans une exploitation à Fquih Ben Salah, des mesures de lutte ont été prises, a indiqué jeudi 10 janvier 2019, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

En outre une enquête a été diligentée et les investigations cliniques et de laboratoire réalisées le 7 janvier 2019 sur des bovins ayant présenté des symptômes évocateurs de cette maladie, ont permis de confirmer la présence de la fièvre aphteuse dans ladite exploitation, relève l’Office dans un communiqué.

Or pour éviter tout risque de prolifération, des mesures de lutte draconniennes, ont été prises par le service vétérinaire provincial de Fquih Ben Saleh en collaboration avec les autorités locales, au niveau de l’exploitation touchée, et ce conformément à la réglementation en vigueur, précise la même source. Il s’agit notamment de l’abattage et la destruction de tous les bovins et ovins de l’exploitation, du nettoyage et la désinfection de l’exploitation, notamment les locaux et le matériel, de l’obligation pour les personnes entrant et sortant de l’exploitation de respecter les mesures de biosécurité et de la vaccination de tous les bovins autour du foyer.

Ces mesures comprennent également la fermeture temporaire des lieux de rassemblement des bovins et des ovins dans le périmètre de l’exploitation concernée, le lancement des investigations sur l’origine et la traçabilité des bovins ayant été atteints par la maladie, le lancement d’une enquête épidémiologique du cheptel au niveau de la zone et le renforcement de la surveillance sanitaire du cheptel au niveau national, fait savoir l’ONSSA.

La fièvre aphteuse est une maladie animale virale non transmissible à l’Homme, contagieuse pour les animaux, notamment les bovins, le virus responsable de la maladie peut être véhiculé par l’air et par contact entre animaux, précise le communiqué, soulignant que la situation sanitaire par rapport à cette maladie est suivie de près et que toutes les mesures sont prises pour protéger le cheptel national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *