Nigéria : Plus de 40 personnes tuées dans deux attaques de villages

Plus de quarante personnes ont été tuées depuis dimanche dans deux attaques de villages perpétrées par des hommes armés dans le Nord-Ouest du Nigéria, où une base militaire a également été attaquée par de présumés terroristes, ont indiqué, lundi, les autorités locales.

Le responsable de la sécurité de Kaduna, Samuel Aruwan, a déclaré, dans un communiqué, que « des hommes non identifiés ont attaqué le village de Madamai dans le district de Kaura », précisant que « 34 habitants ont été tués au cours de l’attaque et sept ont été blessés ».

« Des soldats ont été dépêchés sur les lieux de l’assaut, où ils ont essuyé des tirs, avant de forcer les assaillants à se retirer après d’intenses échanges de tirs », a poursuivi M. Aruwan.

« En représailles » de cette attaque, ainsi que d’une autre où une personne a trouvé la mort dans le village de Jankasa, « huit personnes sont mortes, six ont été blessées et plusieurs maisons ont été détruites dans le village de Kacecere par des hommes non identifiés », selon un nouveau communiqué de M. Aruwan publié lundi soir.

L’armée nigériane a, elle aussi, confirmé lundi que de présumés combattants du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) et des criminels ont pris d’assaut dimanche le camps de Burkusuma, l’une de leur base dans l’Etat de Sokoto, à l’extrême Nord-Ouest du pays.

Le porte-parole militaire, Benjamin Sawyerr, a souligné, dans un communiqué, que « les troupes ont repoussé avec succès une attaque de présumés terroristes du groupe Iswap et de bandits ».

« Plusieurs combattants de l’Iswap ont été éliminés, et d’autres se sont échappés mais ont été blessés à des degrés divers », a fait remarquer M. Sawyerr, ajoutant qu’ « il y a eu un certain nombre de victimes enregistrées au sein de nos troupes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *