Notizie Geopolitiche : « Après des menaces contre l’occident, l’Allemand Hajib incite à la subversion contre le royaume »

L’extrémiste islamiste allemand d’origine marocaine Mohamed Hajib a, de nouveau, incité à des attaques contre le Maroc.  Par le passé, il avait appelé à des attaques contre les intérêts occidentaux dans le pays du Maghreb et dans le monde arabe.

En 2009, Hajib s’est rendu au Pakistan et a été arrêté en Allemagne. À son retour au Maroc, il a été de nouveau arrêté pour ses accointances présumées avec Al-Qaïda, notamment avec des réseaux opérant en Afghanistan et au Pakistan. Il a été emprisonné au Maroc pendant sept ans, avant de se rendre en Allemagne, où il réside actuellement.

La chaîne de télévision française M6 a, récemment, diffusé un reportage, dans le cadre de son émission « Enquête exclusive », dénonçant le fait que plusieurs combattants étrangers sont arrivés en Allemagne sans que leurs mouvements ou leurs activités ne  soient surveillés par les autorités des pays européens, malgré les mises en garde émises par les services de renseignement marocains.

Le rapport estime notamment que Berlin ne coopère pas suffisamment dans la lutte contre le terrorisme islamiste international.

Por Belkassem Yassine

L’extrémiste islamiste allemand d’origine marocaine Mohamed Hajib a, de nouveau, incité à des attaques contre le Maroc.  Par le passé, il avait appelé à des attaques contre les intérêts occidentaux dans le pays du Maghreb et dans le monde arabe.

En 2009, Hajib s’est rendu au Pakistan et a été arrêté en Allemagne. À son retour au Maroc, il a été de nouveau arrêté pour ses accointances présumées avec Al-Qaïda, notamment avec des réseaux opérant en Afghanistan et au Pakistan. Il a été emprisonné au Maroc pendant sept ans, avant de se rendre en Allemagne, où il réside actuellement.

La chaîne de télévision française M6 a, récemment, diffusé un reportage, dans le cadre de son émission « Enquête exclusive », dénonçant le fait que plusieurs combattants étrangers sont arrivés en Allemagne sans que leurs mouvements ou leurs activités ne  soient surveillés par les autorités des pays européens, malgré les mises en garde émises par les services de renseignement marocains.

Le rapport estime notamment que Berlin ne coopère pas suffisamment dans la lutte contre le terrorisme islamiste international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *