Ouverture des frontières avec l’Algérie : 67 % Marocains désapprouvent l’idée

Le roi Mohammed VI a invité le président algérien Abdelmadjid Tebboune «à faire prévaloir la sagesse» et «œuvrer à l’unisson au développement des rapports» entre les deux pays voisins, dont les frontières terrestres sont fermées depuis 1994.

Les Marocains n’adhèrent pas à l’idée d’une ouverture des frontières avec l’Algérie, indique dimanche un sondage de la Deutsche Welle Arabic (DWA, service international de diffusion de l’Allemagne).

Les Marocains sont 67 % à se déclarer défavorables à l’idée de l’ouverture des frontières avec l’Algérie, vœu pieux du roi Mohammed VI, selon ce sondage. En revanche, 33 % soutiendraient cette décision qui dissiperait les tentions bilatérales.

Ce sondage a été réalisé en ligne, le 1ᵉʳ août, auprès d’un échantillon de 1 200 personnes.

Une large majorité d’Algérie (83 %) a désapprouvé la proposition du roi Mohammed VI contre 17 %, selon cette étude.

Le souverain a réitéré, le 31 juillet, son appel à rouvrir les frontières fermées depuis l’été 1994 à l’initiative de l’Algérie. Alger avait ainsi riposté à la décision de Rabat d’imposer un visa d’entrée à son territoire aux Algériens. Depuis 2004, le visa a été supprimé et les lignes aériennes entre les deux pays rétablies mais l’Algérie rechigne à rouvrir ses frontières terrestres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *