Paris : Deux Marocains sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains à Universcience

Deux Marocains ont été sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains à Universcience à Paris, apprend-on auprès de cet établissement public français issu du rapprochement en 2009 entre le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l’industrie.

Loubna Oumeslakht et Adam Chati, font partie des 49 jeunes scientifiques, 26 femmes et 23 hommes originaires de 27 pays africains invités à la résidence en ligne et à la Cité des sciences et de l’industrie et aux Étincelles du Palais de la découverte à Paris.

Pendant une semaine jusqu’au 22 octobre, les jeunes chercheurs ont échangé sur la pratique de la médiation scientifique, découvert les coulisses des lieux d’Universcience dédiés au partage des sciences et à l’innovation. Ils ont aussi découvert d’autres musées et centres de sciences parisiens dans le cadre d’un riche programme culturel, selon un communiqué d’Universcience.

Ensemble, les participants et les équipes d’Universcience ont aussi réfléchi et échangé sur les différentes méthodes de valorisation et de transmission des connaissances mises en pratique en Afrique et en France.

Doctorante en biotechnologies médicales, Loubna Oumeslakht travaille sur un nouveau test rapide de détection des papillomavirus humains.

Adam Chati, enseignant-chercheur, se dédie à la question du développement des projets sociaux et économiques d’intérêt général.

Le programme de résidence des jeunes talents scientifiques africains, organisé du 17 au 22 octobre, dans le cadre de la saison Africa 2020, bénéficie du soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du réseau des ambassades de France en Afrique, et de l’appui du Next Einstein Forum dans la sélection des participants et de Campus France dans l’organisation du séjour.

Ce programme a été « une occasion unique de dialoguer avec la jeunesse africaine autour de ses projets, pour jeter les bases d’un futur réseau de recherche en médiation scientifique qui ne pourra que s’enrichir de ces échanges interculturels », s’est félicité Bruno Maquart, président d’Universcience, cité dans le communiqué.

Conçue autour des grands défis du 21ème siècle, la Saison Africa2020, une initiative du Président français Emmanuel Macron mise en œuvre par l’Institut français, a pour ambition de présenter les points de vue de la société civile du continent et de sa diaspora récente dans tous les secteurs d’activité.

Initialement prévue de juin à décembre 2020, la Saison Africa2020 a été reportée à décembre 2020 pour prendre fin en juillet 2021, en raison du Covid-19. Cet événement hors norme a réuni artistes, scientifiques, intellectuels et entrepreneurs de divers pays africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *