Pedro Ignacio Altamirano interpelle la justice et le parlement espagnols sur l’entrée irrégulière de Brahim Ghali en Espagne

Pedro Ignacio Altamirano, politologue et porte-parole du Groupe international de soutien à la réunification et à la paix des sahraouis, a lancé un appel à la justice et au parlement espagnols pour enquêter sur «l’affaire de l’entrée irrégulière de Brahim Ghali en Espagne».

«Le gouvernement a reconnu que Brahim Ghali est entré en Espagne avec de faux documents d’identité. C’est totalement irrégulier (…) J’appelle le parlement espagnol et le Sénat à mettre en place une commission d’enquête», a indiqué Pedro Ignacio Altamirano.

«Je demande aux autorités judiciaires espagnoles, auxquelles j’ai pleinement confiance, de prendre des mesures prouvant leur indépendance au niveau international», a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le porte-parole du Groupe international de soutien à la réunification et à la paix des sahraouis a appelé le parlement et le pouvoir judiciaire espagnols à convoquer Brahim Ghali afin qu’il réponde aux accusations formulées à son encontre par les organisations et les associations sahraouies des victimes des violations des droits de l’Homme.

A noter que le politologue espagnol a déposé, samedi, une plainte via son avocat auprès du juge d’instruction du tribunal de Malaga contre Brahim Ghali.

M. Altamirano accuse le chef des séparatistes d’être l’instigateur des menaces de mort adressées à son encontre par des milices du «Polisario» à travers les réseaux sociaux, réclamant l’arrestation immédiate du dénommé Brahim Ghali pour menaces de mort et diffamation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *