PJD : élu du peuple jusqu’à délivrance de visa

Des élus du Parti de la justice et du développement ont choisi de mettre à profit leur statut d’élu pour préparer leur immigration dans la confidentialité, ainsi ils quittent leur circonscription, leur engagement en tant qu’élus et leur pays.

Le vice-président de l’arrondissement communal de Ben M’sik vient d’annoncer son exode au Canada. Selon le quotidien arabophone Assabah, Rachir Brima qui est en même temps secrétaire régional de la jeunesse du PJD dans la région de Casablanca-Settat a rejoint ses camarades du parti qui avaient déjà opté pour l’Amérique du nord et certains pays d’Europe.

Yacine Tayei, membre au sein de la jeunesse du PJD et secrétaire provincial du PJD dans la préfecture de Ben M’sik, a également entamé la procédure de son émigration, en toute discrétion, n’annonçant la nouvelle qu’une fois confortablement installé sur la terre canadienne.

La vice-présidente du conseil de l’arrondissement de Maârif et membre du conseil de la ville de Casablanca, aurait aussi fui le Maroc en optant pour les Etats-Unis, ajoutent les sources du quotidien. L’immigration secrète de cette dernière n’a été rendue publique qu’un an après sa disparition des radars de la mairie de Casablanca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *