Portugal : 5,2 tonnes de cocaïne saisies sur un voilier espagnol, un record

Les autorités portugaises ont saisi 5,2 tonnes de cocaïne à bord d’un voilier, battant pavillon espagnol, au large du Portugal, lors d’une opération conjointe qui a conduit à l’arrestation de deux Espagnols et d’un Péruvien, ont-elles annoncé lundi.

Il s’agit d’une prise record de 183 ballots de cocaïne, exposés dans la base militaire de la marine portugaise située dans la banlieue sud de Lisbonne, représente «la plus grosse saisie de stupéfiants réalisée au Portugal au cours de ces 15 dernières années», a déclaré le directeur de la police judiciaire portugaise, Luis Neves.

«Il s’agit d’un coup dur pour ceux qui veulent inonder l’Europe de cocaïne», a-t-il souligné lors d’une conférence de presse sur cette opération «Marée blanche», menée en coopération avec les autorités espagnoles et avec le soutien de l’Agence fédérale antidrogue américaine (DEA) et de l’Agence britannique de lutte contre la criminalité (NCA). Les trois hommes interpellés samedi, avec l’aide de la marine et de l’armée de l’air portugaises, sont soupçonnés d’appartenir à un puissant réseau criminel qui organise un trafic de grandes quantités de cocaïne entre l’Amérique latine et l’Europe.

Parmi eux figure un narcotrafiquant déjà connu des autorités et «qui était visé par un mandat d’arrêt» depuis le mois de mars, ont précisé les autorités espagnoles dans un communiqué. La coopération entre les deux pays ibériques «nous permet d’envoyer un message clair aux trafiquants: il ne sera pas facile de faire du trafic en Espagne et au Portugal», a affirmé le responsable de la brigade centrale des stupéfiants de la police espagnole, le commissaire Antonio Martinez Duarte. Vendredi dernier, les autorités espagnoles avaient déjà annoncé la saisie de 2,5 tonnes de cocaïne à bord du voilier «Goldwasser», au large de l’archipel portugais des Açores. La police avait alors interpellé deux suspects voyageant à bord du bateau et trois autres personnes dans la région de Malaga (sud de l’Espagne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *