Le président du PCD français au Maroc pour parler « Daech » et participer au forum de Crans- Montana à Dakhla

Jean-Frédéric Poisson, le président du Parti chrétien démocrate (PCD), attendu à partir de lundi au Maroc, a déclaré que lors de sa visite, notamment en tant que président de la commission d’enquête parlementaire sur les financements de l’organisation terroriste Daech, dont le rapporteur est le socialiste Kader Arif, il souhaite évoquer le sujet, «de manière informelle», lors de ses rencontres avec les responsables de la sécurité marocaine pour essayer de «mieux comprendre le phénomène».

Le président du PCD effectuera ainsi un voyage de cinq jours au Maroc, un déplacement, organisé par le franco-libanais Nader Allouche et le chercheur islamologue du CNRS, Karim Ifrak, et qui s’inscrit dans le prolongement de précédentes rencontres au Moyen-Orient, notamment en Syrie, auxquelles a participé le candidat à la primaire de la droite durant l’année 2015.

C’est la première fois que le parlementaire, député des Yvelines, se rend dans ce pays.

Selon le Figaro, durant sa visite, il est prévu de rencontrer quatre ministres (Affaires étrangères, Intérieur, Marocains résidant à l’étranger et Affaires de la migration) et aborder une série de sujets en lien avec les préoccupations françaises. Il est notamment prévu d’aborder les questions de l’islam, de sa pratique en France et de la formation des imams. Sur ce point, Jean-Frédéric Poisson considère que les imams exerçant en France «doivent respecter les traditions, la culture et les lois» du pays et que leur formation constitue un «enjeu déterminant pour l’avenir.»

Au Maroc, le président du PCD a également l’intention de poser la question des chrétiens d’Orient et d’Afrique au centre d’un voyage qui s’achèvera à Dakhla où se tiendra le forum de Crans-Montana sur l’Afrique et la coopération sud-sud du 17 au 22 mars. Cette année, les organisateurs du forum ont choisi le Maroc parce qu’ils considèrent que Dakhla révèle une «expérience unique» de gouvernance territoriale et un «modèle» pour l’Afrique, souligne le Figaro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *